La Voix du Nord
6 décembre 2018
Parfum de Clinique
6 décembre 2018

Introduction à la Métamedecine

Il n’est pas concevable d’imaginer que si la médecine actuelle utilise l’outil le plus primaire des mathématiques, à savoir « la numérisation » il viendra un jour où la médecine pourra s’appuyer sur une logique systématique permettant de décrire le cheminement d’une maladie à partir d’un état initial contenu de certains paramètres propres à la maladie est un individu mais la médecine dans bien des domaines en est encore à chercher son vocabulaire ….

D’où la nécessité à d’accélérer la création des concepts et des mots nouveaux car d’une certaine manière les mots font la science.

La métamédecine est à la convergence de la médecine de la mathématique ;

Elle a pour ambition de systématiser ce qui peut l’être dans la pensée médicale. Le docteur Jacques Guiset entreprend pour y parvenir à systématiquement et simultanément poursuivre des études de mathématiques et de médecine.

Externe des hôpitaux en 67. Interne 70. Chef de clinique en 1976.  Corrélativement il est assistant au laboratoire de biophysique en 1972, Attaché au laboratoire du HYPERSONS de la faculté des sciences, puis attaché au centre des technologies biomédicales de l’Inserm

En 1975, il écrit plusieurs mémoires sur les ultrasons, les décharges bactériémiques, obtient le prix Louis Christiansø de l’association des internes En 1976, il présente sa thèse sur les traumatismes du foie, dans laquelle il propose la construction d’instruments nouveaux d’hémostase de pinces et de sondes, ce qui lui vaut le prix de thèse de l’académie de CHIRURGIE

Auteur de nombreuses publications, il est aussi rédacteur de la lettre chirurgicale.

PUBLICATION CNRS